école mixte pour élite américaine mondiale RP
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Exploratiooon~

Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Hartford
Admin
Thomas Hartford

Messages : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Feuille de personnage
Âge: 15
Année: 1ère
Taille: 174 cm

Exploratiooon~ Empty
MessageSujet: Exploratiooon~   Exploratiooon~ Icon_minitimeSam 10 Juin - 0:44


Dimanche 18 septembre


- Pressé ?

L’adolescent leva les yeux de son téléphone auquel il jetait des coup d’oeil incessant depuis près d’une demi heure, pour finalement adresser un regard à la maquilleuse qui lui arrangeait il ne savait trop quoi sur son visage avant de carrément pousser un soupir. Il était sept heure du matin, et il était là depuis près d’une heure déjà pour ce shooting, ne comprenant toujours pas pourquoi il avait accepté de signer un contrat qui le forçait à se lever aussi tôt le matin. Mais bon, dans cinq ou six heures il serait libre et il pourrait voir Noeru et lui faire visiter un peu les alentours. Il avait vraiment hâte. Rien que l’idée de passer une après-midi en sa compagnie suffisait à lui redonner l’énergie nécessaire. Il avait enfin l’occasion de l’embêter en dehors du lycée puis il était vraiment enthousiaste à l’idée de lui montrer les coins et recoins de la ville, histoire qu’elle se sente plus chez elle. D’ailleurs, sans aucune considération pour l’heure et le fait qu’elle dorme sans doute vu que c’était dimanche, le jeune homme envoya un message à son amie histoire de se plaindre qu’il était en train de mourir de fatigue, joignant au texte une photo de lui et de sa maquilleuse en train de lui couvrir ses cernes, presque invisibles en raison de l’éclairage. Après ça Thomas ne tarda pas à reposer l’appareil pour discuter avec la maquilleuse, qu’il aimait bien, mais en continuant de regarder presque toutes les deux minutes l’écran pour voir l’heure, comme si ça passerait plus vite.

- Ah~ Comme c’est mignon ! Tu attends sa réponse pas vrai ?

Thomas eu un petit rire lorsqu’il entendit la jeune femme dire à quel point les premiers amours étaient mignons puis il prit une bouchée d’une barre de céréales qui lui avait été donnée en guise de petit-déjeuner, répondant qu’il n’attendait pas spécialement de  message de Noeru, avant d’informer la curieuse que lui et sa camarade n’étaient pas en couple, réponse qui la fit lever les yeux au ciel avec un sourire attendri pour le brun. Bon, tant pis si elle ne le croyait pas, de toute façon, bientôt elle verrait le brun en compagnie d’une autre jeune fille. Si le bal de la veille avait été ennuyeux, il avait permis à Thomas de se rapprocher d’une camarade qu’il trouvait extrêmement jolie, pas sa cavalière malheureusement mais il avait rapidement réussi à s’esquiver pour tenir compagnie à celle qui avait piqué son intérêt. Par conséquent, alors qu’il avait envoyé plein de messages à Noeru en début de soirée pour lui montrer ce qu’elle ratait, prenant des photos des préparatifs, des gens, du buffet… Il l’avait vite oubliée pour cette nouvelle venue. Du moins avant de croiser Isaac, là il en avait profité pour envoyer un message, ou plutôt une photo de lui et Isaac, en indiquant à Noeru qu’ils avaient “vraiment bien parlé” sans pour autant préciser de quoi. Thomas avait bel et bien laissé subtilement entendre que Noeru trouvait Isaac “beau” mais vu combien ce dernier était stupide, il en avait immédiatement déduit que l’adolescente était complètement tombée à la renverse, sous son charme inexistant, et Thomas n’avait définitivement pas cherché à démentir, le laissant dans son délire, de toute façon trop occupé avec la jeune fille qui l’intéressait lui.

On ne tarda pas à lui taper l’épaule pour lui signaler qu’il était l’heure d’aller prendre les photos. Ils ne tardèrent pas à sortir sur le toit du bâtiment loué pour l’occasion et à cette heure là, Thomas était complètement mort de froid. Il regrettait d’autant plus son lit, et aussi d’avoir accepté de tourner par de telles températures. Il savait que ça allait aller mieux dès que le soleil serait un peu plus haut mais en attendant, il ne pouvait s’empêcher de maudire son agence. Il ne tarda pas à se plaindre de toute façon, sur le ton de la rigolade. Après tout il était le seul légèrement vêtu avec l’autre modèle, l’équipe avait droit à ses vestes et ses écharpes, les tricheurs. Mais en dehors de la température, la matinée se passa relativement bien, Thomas était resté sérieux tout le long pour en finir plus vite, à l’exception de la dernière série de photos avant la pause déjeuner, qui servait de vengeance au froid que lui avait dû endurer pendant que tous étaient bien au chaud, faisant exprès de ne pas comprendre ce qu’on lui disait. Une fois assis pour manger et en discutant avec l’équipe il se rendit compte que l’heure tournait et qu’il n’arriverait jamais à temps pour son rendez-vous avec Noeru. Il envoya un message à la concernée pour lui donner un lieu de rendez-vous pas trop éloigné d’où lui se trouvait avant de se replonger dans la conversation avec l’ensemble de l’équipe avant de se plonger dans son téléphone pour le reste de la pause, beaucoup trop fatigué pour s’adonner à des conversations inutiles et franchement ennuyeuses.

- Alors ? Ta copine t’as répondu ?

Le brun adressa un sourire à la jeune femme qui le remaquillait pour la énième fois de la journée, après la pause déjeuner qui s’était éternisée. Cela faisait quinze minutes que l’heure du rendez-vous qu’ils avaient fixée était dépassée, et  Thomas savait que Noeru l’attendait sans doute déjà  depuis un moment et qu’il fallait  donc absolument qu’il aille au moins la chercher avant qu’elle ne disparaisse en pensant qu’il lui avait posé un lapin. Par conséquent il repoussa la maquilleuse doucement et lui prit les joues, l’air sérieux mais le ton dramatique :

- Je dois aller quelque part… Tu me couvres ?
- On reprend dans deux minutes… Hey-


Trop tard, le jeune homme s’était précipité vers les escaliers à la vitesse de la lumière pour retrouver Noeru. Il lui avait donné rendez-vous à un grand Starbucks juste à côté de l’endroit où il travaillait , elle ne pouvait pas l’avoir raté. Il se précipita à l’intérieur puis balaya le café du regard avant de trouver Noeru assise sur une chaise près de la fenêtre, concentrée sur son téléphone, sans doute agacée de devoir attendre le jeune homme si longtemps. La voir ainsi le requinqua, rien de mieux que de voir son souffre-douleur favori pour retrouver de l’énergie ! C’est ravi qu’il alla prendre place en face d’elle comme si de rien n’était, fixant son visage pendant quelques instants avant de prendre la parole concernant son retard.

- Je saaaais~ ce ne sont pas des manières ! Désolé, mh ?

Il entreprit de lui ébouriffer légèrement les cheveux tout en lui disant qu’il avait une excellente excuse pour ce retard, pour une fois, et sans attendre, il lui prit la main en lui disant qu’ils ne pouvaient pas trainer dans ce Starbucks. Il ne tarda pas à lui expliquer qu’en réalité il n’avait pas terminé sa journée de travail, ce qui expliquait sa tenue absolument pas adaptée aux froides températures du jour, ainsi que son maquillage, aussi subtil soit-il. Ainsi il lui racontait sa matinée assez intense avec une modèle féminine pas très sympathique ou drôle, mais en appuyant sur le fait que tout le reste de l’équipe était heureusement adorable. Une fois arrivé dans le bâtiment il vit l’équipe entière se ruer sur lui et l’adolescente, comme prévu et il poussa un soupir en tentant de se justifier comme il pouvait. L’avantage qu’il avait était que l’on osait pas lui dire réellement quoi que ce soit, les reproches étaient masqués et comme il faisait du bon boulot et que Thomas avait une tendance à ne pas vouloir coopérer lorsqu’on lui prenait la tête, le photographe prit des pincettes pour lui dire qu’il ne pouvait pas disparaître de la sorte en plein shooting photo.

- Oh ça va… Je pouvais pas la laisser seule elle m’attendait depuis un sacré moment !

Il posa ses mains sur les joues de l’adolescente quelques instants avant de la lâcher pour la présenter comme son amie mais le photographe était finalement plus pressé de se remettre au travail plutôt que de s’éterniser sur des présentations qu’il jugeait inutiles et par conséquent, il se pressa pour aller reprendre les photos, incitant le brun à en faire de mêmee, mais Thomas était définitivement plus d’humeur à s’amuser avec Noeru pour le moment.

- Tu restes mh ? C’est la dernière tenue promis après je te sors dans un endroit sympa !

Il lui adressa un sourire adorable avant de poser sa main dans son dos, la faisant passer devant en la guidant vers le lieu où se prenaient les photos. Il dû repasser par la case maquillage qui fut de nouveau une épreuve pour sa maquilleuse qui ne le voyait plus du tout aussi coopératif que le reste de la journée.

- Ferme les yeux pour moi s’il te plaît~
- Je peux pas
, dit le brun avec les yeux rivés sur Noeru.


Sur le coup il tira la langue à la brune, mais en réalité il ne tarda pas à devenir plus sympathique avec la pauvre jeune femme qui travaillait avec lui et une fois de nouveau tout apprêté pour la séance photo, il alla voir Noeru.

- Alors ? Est-ce que Isaac est toujours “bien plus beau” ? ~

Il marqua une légère pause en faisant un petit tour sur lui même pour se montrer, son sourire prenant presque toute la place sur son visage.

- Il était ravi de la nouvelle hier, mais triste que tu ne sois pas là !

Il l’embrassa brièvement sur la joue, murmurant à la brune qu’elle avait beaucoup manqué au blondinet.

- Mais tu m’as encore plus manqué à moi, j’avais personne à embêter !

Il prit ses doigts et tira les coins de ses lèvres vers le bas pour se donner un air triste, avant de se faire reprendre par la maquilleuse qui dût venir faire une millième retouche sur lui pour réparer sa bêtise, qui l’avait fait plus rire qu’autre chose.

- Ah, c’était trop beau hein, tu peux pas rester sérieux pour une journée entière… Pas croyable…
- C’est parce que Noeru est là~ Je ne peux contenir ma joie !

Il adressa un grand sourire aux deux jeunes femmes. La maquilleuse soupira en regardant Thomas prendre place pour les quelques séries de photos qu’il avait à prendre. Une fois face à la caméra il s’était comme transformé et enchaînait les poses avec sérieux. Il avait hâte d’en finir avec ça pour aller jouer. Et puis il ne voulait pas faire attendre la brune qui s’ennuyait sans doute à en mourir, elle n’était après tout pas venue pour ça. Heureusement pour elle, il n’en eurent pas pour très longtemps avant de terminer le photoshoot et à peine le photographe remerciait-il l’équipe que Thomas s’était précipité vers Noeru, entourant ses épaules de son bras et la forçant à marcher avec lui, complètement ravi d’être enfin débarrassé de cette séance photo.

- A l’aventuuuuuuureeee~

Elle avait de la chance, il y avait un coffee shop dans une rue perpendiculaire qui servait de très jolies pâtisseries new-yorkaises. Lui n’était pas fan du sucré mais c’était un lieu qui produisait de superbes photos pour instagram, et puis il s’agissait d’un incontournable pour Noeru, qui n’avait sans doute pas eu le temps de goûter les spécialités de la ville. Il avait gardé la surprise jusqu’au bout c’est pourquoi il continua à parler de sa séance photo pendant les quelques minutes de trajet qu’ils avaient à faire, se plaignant de la maquilleuse mais rajoutant qu’il était absolument ravi du rendu.

- J’étais bien hei- Arrivééééés~

Il ne tarda pas à la faire entrer dans ce petit café aux couleurs un peu vives et à prendre place sur une petite table absolument adorable end expliquant ce qu’elle devait absolument goûter pour s’assurer d’être une new-yorkaise confirmée. Une fois que le serveur apporta leur commande il changea finalement le sujet pour savoir ce qu’elle avait bien fait de sa soirée la veille.

- Tu ne t’es pas trop ennuyée ? Vraiment ça a fait bizarre d’aller au lycée et de ne pas t’y voir…

Il laissa échapper un petit rire amusé. Il l’aimait vraiment bien, Noeru. Et puis il s’était sincèrement habitué à sa présence et le fait qu’elle ne soit pas là, même si c’était en dehors du contexte des cours, ça lui avait fait étrange. Il prit un faux air paniqué.

- Je... Je crois que… , il fit une légère pause avant de lever les yeux vers Noeru complètement affolé, j’ai oublié le japonais à cause de ton absence…

Il avait dit cette phrase avec le pire accent américain qu’il avait pu imiter en japonais avant de laisser échapper un léger rire.

- Non mais sincèrement, c’était très triste comme soirée ! T’es ma seule amie au lycée~

Il fit une moue enfantine légèrement triste.

- Ah puis j’étais pas le seul ! Isaac… Lui, il était dévasté !

Il eut un petit sourire à l’agréé de Noeru puis il dégaina son téléphone pour prendre une photo de leur commande, arrangeant les objets de sortes à ce que ce soit plutôt plaisant esthétiquement parlant, tout en continuant de discuter avec sa camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeru Lewis
Admin
Noeru Lewis

Messages : 36
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 22

Feuille de personnage
Âge: 16
Année: 1ère
Taille: 163cm

Exploratiooon~ Empty
MessageSujet: Re: Exploratiooon~   Exploratiooon~ Icon_minitimeSam 22 Juin - 0:35



Noeru s'agaçait. Elle avait rendez-vous avec Toma pour se balader en ville mais il avait déjà dix, non, quinze minutes de retard. Elle aurait du s'en douter. Un jeune homme se montrant en classe alors que la sonnerie marquant le début des cours avait déjà retenti depuis plus de cinq minutes, avait de grande chance de manquer de ponctualité dans le cercle privé également.
Pourtant elle avait beau connaitre son ami et ses mauvaises habitudes, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour lui. Peut-être, étourdi, avait-il traversé la route au passage d'une voiture ? Elle l'avait déjà vu courir d'une part et d'autre de la rue, esquivant adroitement les véhicules, alors qu'il n'avait pas eu la patience d'attendre que le feu de circulation passe au vert. Ses Jambes avaient beau être grandes, et lui beau être sportif, si les conducteurs n'étaient pas assez attentifs il pourrait difficilement y échapper. Et puis il était si frêle. Sous les roues, même du transporteur le plus léger, il était sûr d'être brisé. L'Homme n'avait pas été créé résistant.
Une chanson de Nicky Minaj démarra dans ses écouteurs alors que l'adolescente pensait à dieu. "Starship". Noeru changea immédiatement de titre, rougissante. Elle ne pouvait pas écouter une telle femme et penser au père du même coup, ce serait indécent. Elle ne comprenait pas toute les paroles mais il était sûr que la rappeuse était loin d'être approuvée par les valeurs de l'église. Est-ce qu'elle était une de ces personnes, certainement pas méchante, qui à sa mort finirait en enfer ? Est-ce qu'elle-même devait se confesser d'écouter et même de PAYER ses titres ? Elle irait demander au pasteur lundi matin, elle ne voulait pas de mauvaise surprise post-mortem.
Mais Nicky Minaj la fascinait au-delà de ces questions morales. Cette dame aux formes exubérantes et érotiques, aux chansons si vulgaire l'attirait malgré elle. Elle ne comprenait pas comment les États-Unis la laissait librement se trémousser en string à la télé à l'heure de grande audience, sous les yeux des enfants. Encore une fois elle se rendait compte du fossé culturel qui la maintenait à l'écart de ses paires, malgré elle. Elle écrivit un message à l’une de ses amies restée au japon pour partager ses pensées et prendre des nouvelles, puis regarda encore une fois l'heure. Elle qui avait couru pour ne pas faire attendre Toma, plus jamais ne se ferait suer pour ce goujat. Mais plus le temps passait et plus sa crainte grandissait.
« Tu vas bien ? Où es-tu ? »
Elle n'eût pas le temps d'envoyer son texto qu'une voix la fit sursauter
« Je saaaais~ ce ne sont pas des manières ! Désolé »
Elle soupira de soulagement, il allait bien. Mais elle rattrapa vite cette bouffée expirée pour gonfler ses joues.
« tu es en retard, je me suis inquiétée. »
Il ne manquait pas d'air. Il se moquait d'elle alors qu'il était en faute. Mais bon ça lui ressemblait bien… Pourtant l'attention de la jeune fille fût très vite détournée de sa faute : Dans quel tenue est-ce qu'il était sorti en septembre ! Ce n'était pas du tout la saison pour des vêtements si léger ! Il allait attraper froid ! Est-ce que quelqu'un prenait soin de lui chez lui ? Qui l'avait laissé sortir comme ça ! Elle le regardait de haut en bas et ainsi de suite les yeux écarquillés. Il lui parlait, elle entendait, mais écoutait à peine. Quand il l'extirpa de ses pensées en l'entrainant avec lui à l'extérieur, par la main, elle réalisa enfin l'état dans lequel elle s'était retrouvée.
Il profita du chemin pour lui raconter avec enthousiasme toute sa matinée, sans trop s'intéresser à la sienne. Alors comme ça s'il était en retard c'était à cause de son boulot ? Elle comprenait mieux… Elle ne pouvait pas lui en vouloir si la situation ne dépendait pas de lui… Elle lui dit avec le sourire qu'elle avait hâte de voir à quoi ressemblait son environnement de travail, mais espérait qu'elle ne gênerait pas trop. Si ils avaient pris du retards ils devaient certainement courir partout à l'heure qu'il était.
Ils arrivèrent très rapidement sur les lieux et à peine étaient ils entrés, que l'équipe se jetèrent sur eux. Alors que Toma se justifiait en se faisant gentiment tirer les oreilles, elle, se sentait terriblement embarrassée. Encore une fois son ami n'en avait fait qu'à sa tête et elle aurait préféré attendre encore une heure au café plutôt qu'en être le motif. Son visage ne dérougissait pas. Elle tenta une fois de présenter ses excuses pour se donner meilleure conscience, mais de toute évidence la team n'avait pas ce temps à lui accorder ; et de toute façon elle était trop intimidée pour que sa voix porte.
On tira Toma au travail. Le jeune homme s’assura au près d'elle qu'elle reste, lui promettant qu'il ne serait pas long. Elle acquiesça.
La Japonaise alla se planter près d'un mur, ne voulant pas gêner. Elle regarda avec intérêt les gens travailler, arranger l’environnement dans le quel toma allait se faire photographier, une dernière fois. En tourant encore la tête, elle vit des gens discuter devant un ordinateur. Elle reconnu le photographe, mais elle ne compris pas la fonction qu'occupait la femme assise face à l'ecran. Curieuse elle se tortilla pour essayer de voir de loin ce qu’affichait le poste. Elle distinguait mal mais elle n'osa pas insister, ou s'approcher. Elle inclina la tête pour saluer une employée qui l'avait regardée s'agiter en passant. Noeru, terriblement honteuse, se promit de se tenir tranquille désormais. Elle regarda où en était Toma avec la maquilleuse. L'adolescent lui tira la langue ce qui manqua de lui faire faire la moue. La pauvre maquilleuse avait l'air d'avoir du mal à le tenir en place au vue de son regard affligée. Mais elle le rappela à l'ordre et Toma, pour une fois, obtempéra sagement.
Il eût bientôt fini ses retouches et n'attendit pas pour venir retrouver Noeru. Elle ne comprit pas pourquoi il venait vers elle plutôt que de regagner le devant des projecteurs et autres appareils photos.
« Alors ? Est-ce que Isaac est toujours “bien plus beau” ? ~ »
Ah alors c'était ce qu'il voulait savoir ? La japonaise rougit doucement.
« ne fais pas attendre tout le monde pour une telle question » répliqua-t-elle d'un air réprobateur, pendant qu'il faisait son petit tour sur lui-même.
« Il était ravi de la nouvelle hier, mais triste que tu ne sois pas là »
De la nouvelle ? Quelle nouvelle ? L'adolescente fini par faire le lien. Elle se colora d'une teinte rouge vif en un quart de seconde
« Tu lui à dit !? » échappa-t'elle dans une exclamation. Ses mains se plaquèrent sur sa bouche comme pour essayer de retenir les mots qu'elle venait tout juste de prononcer. Le rouge de ses joues s'intensifia.
Il continua de la taquiner sur le sujet, l’embrassant même sur la joue. Cherchait-il à voir combien des quelques litres de sang que contenait son corps pourraient se faire une place dans son visage ? Heureusement il fut repris par la maquilleuse et retourna à ses occupations du jour. Elle le regarda s'éloigner, pensive. Est-ce qu'il était sérieux quand il disait qu'il avait du mal à garder son sérieux à cause d'elle ? À en juger par le comportement des professeurs qu'ils avaient tous deux elle n'en était pas sûre.
La noiraude était fascinée par la séance qui se déroulait sous ses yeux. Elle avait déjà fait des après midi photo avec ses amies au japon, dans des tenues parfois outrageuses. Mais jamais rien d'aussi professionnel. Elle s'imagina a la place de Toma, prenant la pose devant des photographes de métier, dans des tenues à la pointe de la mode. Elle serait maquillée par cette femme aux doigts de fée qui la rendrait éblouissante le temps d'une séance. Noeru pouffa de rire à cette pensée et se reconcentra sur Toma. Elle ne le connaissait pas comme ça. De combien de faces son ami était fait ? Elle eût envie d'en apprendre plus, sa curiosité à son égard s'étendit. De toute façon il semblait décidé à la coller ad aeternam, elle aurait tout le temps de le découvrir. Qui sait, elle serait peut-être encore surprise à l'avenir.
Elle étira ses lèvres en un sourire quand il vint enfin vers elle.
« A l’aventuuuuuuureeee~ »
Bien sûr, il n'avait pas pu s'empêcher de se montrer tactile, pour changer. Elle n'avait pas eu le temps de s'écarter d'elle-même, qu'il poursuivit la traînant à l'extérieur. Quand elle avait tenté de lui demander où ils se rendaient il avait préféré dévié sur d'autres sujet l'intéressant plus. Il était extrêmement bavard mais elle n'en était pas gênée. Sa passion émanait de lui au fur de son discours. Il la fit rire plusieurs fois, mais elle avait un peu de peine à suivre le fil. Elle avait la sensation qu'il parlait plus pour parler que pour être écouté.
« J’étais bien hei- Arrivééééés~ »
La noiraude regarda la structure devant eux. Il s'agissait d'un petit café à l'atmosphère tranquille et moderne. Elle aperçut de l'extérieur une vitrine à pâtisserie qu'elle se réjouissait déjà de goûter. Mais malgré les affirmations que Toma tint au moment de s'asseoir, elle doutait que l'un de ces gâteau la rende New-yorkaise.
Le serveur ne tarda pas à intervenir . Le lieu n'était doté que de quelques table et il n'y avait pas grand monde pour l'occuper. Toutes les personnes autour d'eux étaient déjà en train de discuter une tasse entre leur mains ou devant eux. Elle commanda l'un de ces adorables gâteaux au glaçage coloré et un jus multicolore prétendument fruité, bien que Noeru soit convaincue qu'il s'agissait surtout de sirops et de glaçons.
Bingo. Son palais ne la trompait pas, c'était belle et bien du sirop et les seuls fruits réellement présents étaient ces tranches de fraise et de kiwi sur le bord du verre. La boisson était trop sucrée pour elle mais elle n'osa pas s'en plaindre face à Toma qui l'avait gentiment invitée. Elle gouta le cake qu'elle trouva également trop écoeurant. Le japon et ses saveurs subtiles lui manquèrent sérieusement. Mais au moins la nourriture faisait carton plein sur son aspect. Si seulement elle ne tenait pas son instagram secret, elle aurait adoré prendre une photo pour l’y poster.
« Tu ne t’es pas trop ennuyée ? Vraiment ça a fait bizarre d’aller au lycée et de ne pas t’y voir… »
« Tu sais, avec tout ce que j'avais à réviser j'ai pas eu le temps de m'ennuyer… c'est sûr que c'est moins drôle que danser, mais on y peut rien… » finit-elle un peu pensive.
En constatant sa mine paniquée, elle se demanda quelle bêtise il allait encore lui sortir.
« Je... Je crois que… … j’ai oublié le japonais à cause de ton absence… »
« pfffff » elle rit. Il n'était vraiment pas possible.
« Non mais sincèrement, c’était très triste comme soirée ! T’es ma seule amie au lycée~ »

Sa seul amie ? Elle eût du mal à le croire tant Toma lui semblait populaire et intégré. Elle allait répliquer mais il la coupa :

« Ah puis j’étais pas le seul ! Isaac… Lui, il était dévasté ! »

La lycéenne fit la moue.

« Tu dis vraiment des bêtises »

Toma avait commencé a arrangé son coin de table pour capturer la meilleur image possible de son gouter. Elle était un peu envieuse, mais observa sa manière de s'y prendre avec intérêt .

« Isaac c'est juste un ami tu le sais.. » souffla-t-elle

Elle regarda autour d'elle et constata que tout le monde mangeait ces concentrations de sucres avec un plaisir non dissimulé.

« … est-ce que tu pense que la bouche des japonais et des américains sont différente ? »

Elle ne pouvait imaginer d'autre explication. Noeru reprit une morse de gâteau et releva les yeux vers Toma. Ses joues ainsi remplies semblaient encore plus ronde.
« ch'est très chucré"
Si sa mère l’avait vue parler la bouche pleine comme ça, la jeune fille aurait eu droit à une sacré morale. D'ailleurs si sa mère la savait en compagnie _d'un_ et non d'une camarade de classe, ça aurait encore été une autre histoire. Une pensée lui traversa enfin l'esprit. Sa mère était très alignée sur les valeurs de l'église ; est ce que ça signifiait que ce qu'elle faisait là, dans ce café et que son parent désapprouvait, était immoral ? Dans le doute elle confesserait ceci également. Elle sorti son téléphone et prit note, oubliant momentanément son rendez-vous.
« ○ niki minag
○ Mensonge
○ Sortie tete à tête homme »
Si la messe quotidienne lui avait appris quelque chose, c'est que les bêtises étaient permises tant qu'elles étaient avouées au créateur. Elle soupira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Exploratiooon~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winston Academy :: La ville :: Café-
Sauter vers: