école mixte pour élite américaine mondiale RP
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vive le vendredi ui ui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Hartford
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Feuille de personnage
Âge: 15
Année: 1ère
Taille: 174 cm

MessageSujet: Vive le vendredi ui ui    Ven 27 Jan - 22:04


Vendredi 16 septembre

Le brun plia le papier sur lequel il avait écrit son mot et le posa sur le pupitre de sa voisine de table, près de sa trousse afin qu’elle ne puisse pas l’ignorer. Il jeta un regard à Noeru et poussa un soupir envoyant qu’elle ignorait son premier mot. Depuis leur repas de la semaine passée, Thomas ne l’avait plus réellement quittée, il aimait passer du temps avec elle et puis ils parlaient bien. Ou du moins, il parlait bien. Et puis même en dehors des cours ils correspondaient sans arrêt, selon ses volontés à lui; bien qu’elle s’arrête tous les soirs de lui écrire à une heure précise, qu’il avait identifiée comme l’heure à laquelle soit on lui retirait son téléphone, soit où elle  s’endormait. Quoi qu’il en soit, il appréciait grandement sa compagnie et le lui faisait savoir en restant un peu plus avec elle tous les jours.
Tout le weekend précédent il avait d’ailleurs pensé à elle, incapable de la retrouver dans ses abonnés Instagram récents alors qu’il était persuadé qu’elle le suivait bel et bien, étant donné que c’était lui qui avait fait la manœuvre. Il ne lui avait pas demandé depuis étant donné que d’autres choses l’avaient occupé, mais il s’était dit que si elle n’apparaissait pas, c’est parce qu’elle s’était désabonnée ? Après il était tombé sur divers comptes qui auraient pu correspondre mais loin de se pencher sur la question, il avait laissé ça de côté pendant le weekend et une fois de retour au lycée le lundi, il avait été pris par cette histoire de bal. Toutefois il était revenu plusieurs fois sur son instagram pour tenter de la trouver, mais en sa présence il oubliait sans cesse de lui poser la question. Aujourd’hui, il allait savoir, il était déterminé. Il n’avait que cinq comptes en tête, les autres s’étaient auto-éliminés soit lorsqu’il s’y était abonné et qu’il avait eu une vive réaction de l’autre partie, soit parce que ces derniers avaient posté une photo de leur visage, et ce n’était pas sa camarade.

En voyant que la jeune fille n’ouvrait pas le mot qu’il lui avait écrit, Thomas prit l’initiative d’en écrire un autre, puis il le plia pour le déposer à côté du précédent. Après quoi il leva la main pour intervenir dans le cours d’histoire qui sans ça allait lui paraître définitivement très long. Il savait son père à New York pour affaire, et pour ne pas risquer de se faire prendre à faire l’école buissonnière, Thomas s’était vu contraint à se rendre aux messes matinales des derniers jours, et ainsi, se lever une heure plus tôt que d’habitude. Mardi et mercredi les entraînements de basketball de l’équipe du lycée avaient repris et il rentrait par conséquent d’autant plus tard. Il avait proposé à Noeru plusieurs fois de venir si ça lui disait, si ça ne faisait pas trop tard pour elle. Mais dans tous les cas, il avait désormais des journées extrêmement longues et chargées, et il espérait que son père reparte vite pour Londres, histoire qu’il puisse de nouveau dormir une heure de plus, son lit commençait à lui manquer et il sentait des cernes s’incruster sous ses yeux.
Sans oublier que le lycée était en pleine effervescence, comme si le reste ne suffisait pas. Le fameux bal qui était au bout des lèvres de tous : élèves, professeurs et autre staff, approchait à grand pas et chacun était préoccupé non seulement par sa tenue, mais également par ces histoires de cavalier et de cavalière. Thomas avait, dès le début du weekend, accepté l’invitation d’une élève de deuxième année, à défaut d’avoir Noeru pour cavalière. Il avait de la chance, elle était très jolie, elle n’était pas tout à fait son type mais son visage était très bien proportionné et puis elle avait de très beaux cheveux, longs et soyeux.

Après son intervention en cours, Thomas jeta un nouveau regard au pupitre de Noeru et constata que les papiers n’avaient toujours pas été ouverts. Bon, très bien. Il rédigea au total huit mots sur huit papiers différents, puis les plia tous avant de les déposer un par un, discrètement, près de la trousse de la brune, formant désormais une petite pile. En voyant que son professeur allait lui faire une remarque sur le fait qu’il ne prenait pas de notes, Thomas reprit son stylo et recommença à griffonner des notes de cours sur son cahier, adressant un sourire à son professeur qui lui jeta un regard réprobateur alors qu’il continuait son cours. Le garçon retrouva bien vite ses travers et jeta un regard à Noeru qu’il voyait de nouveau faire une faute sur sa copie.
Depuis lundi, il ne l’avait pas laissée, à presque chaque pause il passait un peu de temps avec elle, leurs casiers n’étant pas trop éloignés l’un de l’autre, c’était d’autant plus facile de la croiser aux intercours même. Mardi il lui avait apporté la suite des fiches qu’il avait commencé à lui faire la semaine passée, cette fois plus précisément sur les courant littéraires anglais et sur les courants de pensées, qu’ils n’étudiaient plus au lycée mais qui était un prérequis pour comprendre les cours de cette année. Il avait refait tout leur programme depuis le collège et avait tout synthétisé afin qu’elle ait tout, sous forme de fiche concise et claire.

Il ne tarda pas à en écrire un neuvième dans lequel il lui recommandait d’ouvrir les autres, puis un dixième, dans lequel il disait que les autres petits papiers relevaient ses fautes d’orthographe et qu’ils lui auraient par conséquent bien servi. Mais le professeur, alors qu’il passait dans les rangs tout en exposant les divers camps de la Guerre de Sécession américaine, s’arrêta devant le pupitre de Noeru et poussa un soupir en prenant un des papiers de la pile. Il le déplia et ouvrit la bouche comme pour le lire, mais la referma tout aussitôt en constatant qu’il n’y avait rien à lire leva le regard vers Thomas, interrompant ainsi son cours.

- Monsieur Hartford… Si vous vouliez bien cesser de perturber votre camarad-
- Je vous arrête tout de suite, ne me dites pas qu’elle n’en a pas besoin !

Il prit le papier délicatement des mains de son professeur et lui montra la faute d’orthographe en disant qu’il ne faisait que l’aider. Mais le professeur ne tarda pas là l’interrompre.

- Je vous demande juste de ne pas perturber les autres élèves qui s’appliquent à travailler… Sino-

A ce moment précis, la sonnerie indiquant la fin de la classe retentit. Thomas se leva et prit les petits papiers sur la table de son amie avant de les lancer en l’air comme des confettis, célébrant une heure en moins avant le weekend. Mais face au regard noir de son professeur et alors que ses camarades commençaient à ranger leurs affaires pour sortir, Thomas lui adressa un sourire, lui promettant de ramasser les papiers avant de sortir, s’excusant brièvement pour son comportement. Il se dépêcha de les ramasser, et après un dernier lot d’excuses bidons sorties à son professeur d’histoire, il sortit de la salle et s’empressa de rattraper Noeru qui n’était, heureusement, pas bien loin. Il posa son bras sur ses épaules et sa main sur le haut de sa tête pour lui ébouriffer les cheveux.

- T’as encore un goûter aujourd’hui ? Parce que je meurs de faim !

Il posa sa main libre sur son ventre et fit une légère grimace. Puis sans attendre il sortit son téléphone pour regarder les likes sur sa dernière photo Instagram qu’il avait postée le matin même. Cette image était, pour une fois,  une photo de lui à l’occasion d’un de ses petits boulots de modèle. La photo était vraiment cool et ses yeux ressortaient particulièrement, alors il s’attendait à une bonne quantité de “j’aimes” pour ce nouveau cliché, et il ne fut pas déçu. Il sourit et ne tarda pas à le montrer à sa camarade.

- Tu l’a vue ou pas ? T’as mis un “j’aime” j’espère…

Il s’écarta de Noeru et prit place sur un banc, puis invita la brune à faire de même. Ils n’eurent pas à attendre longtemps avant d’être rejoint par Isaac, qui se montrait de moins en moins sympathique avec Thomas à mesure que les jours défilaient et qu’il le voyait passer du temps avec Noeru. Le blondinet jeta un regard à la brune et lui remit de nouveau un papier dans les mains, lui disant qu’il aimerait bien de nouveau passer l’après-midi avec lui, avant de repartir comme il était venu. Thomas le regarda s’éloigner, pouffant de rire et prenant le papier des mains de Noeru pour le lire.

- Quand est-ce que moi je vais avoir droit à mon vendredi avec toi ? Mh ?

Il marmonna que c’était injuste, puis froissa le papier et le lança dans la poubelle, et se réjouit en le voyant tomber tranquillement dedans.

- Trois points~

Il piqua un bout du goûter de la brune, puis avant qu'elle ne s'indigne parce qu'elle n'avait pas eu le temps de lire le papier, il reprit la parole.

- T’as rendez-vous avec lui comme la  semaine dernière, devant la grille à la fin des cours. Vous parlez aussi par mots interposés quand vous vous voyez ?

Il eut un petit rire mais passa rapidement à autre chose, il venait de recevoir un message lui indiquant les horaires de sa prochaine session photo et il manqua de soupirer : dimanche, cinq heures. Il allait mourir ce n’était pas humain. Il ferma les yeux et posa sa tête sur l'épaule de l’adolescente.

- Ah~ J’ai sommeil...

Il soupira, disant que ça lui apprendrait à ne pas sécher une seule messe de la semaine, et que si Dieu agissait dans leur intérêt il ne les forcerait pas à une telle torture.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeru Lewis
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge: 16
Année: 1ère
Taille: 163cm

MessageSujet: Re: Vive le vendredi ui ui    Sam 28 Jan - 0:01

Noeru avait passé toute la semaine avec Thomas. Elle n'avait pas eu le choix mais il se montrait gentil alors ça ne lui posait pas de problème. Elle l’appréciait de plus en plus, et elle devait admettre aimer son coté taquin aussi. Elle lui répétait encore souvent que ses manières étaient mauvaises. Elle ne savait toujours pas si ce comportement était adapté vu le rang social du jeune homme mais ça n'avait pas l'air de lui poser problème et puis elle ne faisait pas exprès, c'était ses agissements qui la poussaient à réagir comme ça. Il y avait toute fois un point négatif non négligeable à l’intérêt qu'il lui portait. Elle avait beaucoup de mal à se concentrer sur les cours. Et puis même quand lui la laissait tranquille, elle ne pouvait s'empêcher de penser à lui, se perdre, et ainsi oublier d'écouter le professeur. Alors ce jour là c'était décidé, elle allait se concentrer coûte que coûte et ne répondrait à Thomas qu'une fois l'heure finie. C'est ainsi que depuis le début de la période elle ignorait ces petits bouts de papiers qu'il déposait à côté de sa trousse. Elle prenait ainsi ses notes consciencieusement. Tant et si bien qu'elle n'avait pas remarqué que son professeur s'était approché de son pupitre.

- Monsieur Hartford… Si vous vouliez bien cesser de perturber votre camarad-
- Je vous arrête tout de suite, ne me dites pas qu’elle n’en a pas besoin !


Elle n'était pas surprise de voir son camarade se faire réprimander ce n'était pas la première fois de la journée. Par contre l'entendre dire qu'elle avait besoin de ces mots la rendit curieuse. Elle en ouvrit un au hasard pendant que le brun débattait de leur nécessité avec l'homme.

"échenge = échange"

Elle parcouru sa copie des yeux cherchant sa faute des yeux mais ne la trouva pas avant que la sonnerie retentisse. Le lycéen se saisit des autres mots et les lança en l'air joyeusement. Noeru roula des yeux face a cet acte puéril et prit l’initiative de partir avant lui étant sûre qu'il devrait rester nettoyer. Elle avait déjà peu de temps face à elle pour manger elle allait pas en perdre à cause de lui.
Le garçon la rattrapa bien vite et directement, s'affala sur elle.

- T’as encore un goûter aujourd’hui ? Parce que je meurs de faim !
- Si tu sais que tu as faim tous les jours alors tu devrais prendre le tiens.


Elle n'était pas agacée où quoi que ce soit d'autre, au fond ça ne la dérangeait pas de partager, elle avait même anticipé et prit un second bâtonnet pour lui avant de partir. Elle jeta un coup d'oeil de côté et s’aperçut qu'il avait sorti son téléphone. Ce dernier affichait une photo de lui ou il apparaissait particulièrement beau. Elle allait régulièrement jeter un oeil sur son instagram, c'était presque devenu un réflexe, mais elle n'osait pas aimer ses photos. Il était très photogénique et elle aimait ces clichés bien sûr, mais elle n'avait pas envie qu'il fasse le lien entre elle et "lemon-tan" et elle préférait donc se faire oublier.

- Tu l’a vue ou pas ? T’as mis un “j’aime” j’espère…
- Non euh jeumh.... Je n'utilise pas trop instagram..
menti-t-elle, mais la photo est jolie.

Elle le suivit sur le banc qu'il avait choisit et déballa sa collation. Encore une fois il s'agissait d'une sélection de fruit: raisins, pomme, litchis et mandarine. Elle tendit un stick à Thomas et commença à manger. Ils discutèrent un peu mais très vite ils furent interrompus par la venue d'Isaac. Ce dernier ne resta toute fois pas longtemps, il avait sûrement d'autres choses à faire. Il passa un mot à Noeru, précisant qu'il voulait encore passer la journée avec et il s'en alla sans un regard pour son autre camarade. Thomas rit et vola le papier à Noeru.

- Quand est-ce que moi je vais avoir droit à mon vendredi avec toi ? Mh ?
Elle rit un peu à son tour alors qu'il ajoutait que c'était injuste et commença:

- Je ne sais pas mais tu peux proposer si tu v- hey!
- Trois points~


Le lycéen mangea un bout pendant qu'elle le fusillait du regard et repris très vite.

- T’as rendez-vous avec lui comme la semaine dernière, devant la grille à la fin des cours. Vous parlez aussi par mots interposés quand vous vous voyez ?
- Non on parle normalement,
répondit-elle agacée.

En soit le problème n'était pas qu'elle n'ait pas vu le mot, elle devait rentrer tôt cette après midi là pour étudier. C'était vraiment le comportement sans gène de Thomas qui lui avait fait grincer des dents. Il ignora son énervement et se posa sur elle, fermant les yeux, après avoir lu un message qu'il venait de recevoir. Elle piqua rageusement trois fruit d'un coup et les planta dans sa bouche. Elle ignora son ami lui affirmant qu'il avait sommeil mais répondit à son évocation de Dieu.

- La messe c'est vraiment chouette tu exagères. Et puis c'est pas Dieu qui à choisit cet horaire mais l'école, lui n'y est pour rien.[/b]

Elle tourna enfin la tête vers lui. Il était vraiment proche, ses cheveux sentaient bon...

[b]- Tu devrais aller dormir plus tôt si tu manque de sommeil... oui c'est ce que tu devrais faire..
répéta-t-elle pour elle-même.

Chaque soir elle avait pris l'habitude de tout éteindre à 22h pour pouvoir se lever sans mal, elle commençait doucement à se faire à ce nouveau rythme. Les seules exceptions étaient quand elle n'avait pas encore fini ces devoirs à remettre le lendemain car elle voulait éviter toute punition.

- Au fait je me demandais, tu es mannequin? La photo avant, elle ressemblait vraiment à une photo pro..

Certaines autres sur son instagram aussi mais elle se retenait de les évoquer pour ne pas se contredire elle-même. Après tôt elle avait affirmé quelques minutes avant ne pas beaucoup utiliser la plateforme.

- C'est impressionnant, tu as commencé comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Hartford
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Feuille de personnage
Âge: 15
Année: 1ère
Taille: 174 cm

MessageSujet: Re: Vive le vendredi ui ui    Sam 28 Jan - 1:25

Thomas pouffa de rire en l’entendant dire que Dieu n’avait pas choisit l’horaire, et qu’il n’y était pour rien, et il ne tarda pas à rétorquer en disant que si Dieu ne l’avait pas choisi alors pourquoi l’école les leur imposait-elle, ces horaires inhumains. Au fond le garçon ne se plaignait pas de la messe. En dehors du fait qu’il ne croyait absolument pas en l’enseignement religieux, en son fondement aussi bien qu’en son but,  il admettait que certaines personnes en avait besoin. Mais il se plaignait particulièrement des horaires, qui le faisait se lever à six heures trente du matin. Et encore là il se débrouillait pour être en retard, simplement parce que son lit était trop confortable pour se laisser abandonner facilement, encore plus à une heure pareille. Surtout que la messe ne durait jamais l’heure entière, les élèves avaient souvent au moins une bonne vingtaine de minutes pendant lesquelles ils ne faisaient absolument rien, en attendant que les cours commencent. Alors s’ils n’utilisait pas l’heure entière, pourquoi les forcer à venir à sept heures trente.. Non franchement il ne comprenait pas…
Il gardait cependant les yeux fermés s’appuyant un peu plus contre la brune à côté de lui, s’étirant le dos quelques instants avant de rester tranquille de nouveau.

- Tu devrais aller dormir plus tôt si tu manque de sommeil... oui c'est ce que tu devrais faire…
- Oh crois moi j’adorerais
, souffla-t-il en souriant les yeux clos.

Il adorerait pouvoir tomber de sommeil à 22 heures comme elle le faisait chaque soir. Mais son rythme de vie ne le lui permettait simplement pas, qu’il finisse les cours tôt ou tard. Tous les jours il faisait du sport, lorsqu’il n’avait en tout cas pas de shooting photo en tout cas. Lorsqu’il avait entraînement, ses horaires étaient relativement fixes et après trois heures pendant lesquelles il suait à en mourir, il rentrait chez lui étudier. Mais s’il avait du travail, il savait à quelle heure il commençait, mais jamais quand est-ce qu’il terminait. Heureusement, il travaillait en général plutôt bien mais il lui était déjà arrivé de quitter le studio à trois heures du matin. Autant dire qu’il n’était pas allé en cours le lendemain matin. En ce qui concernait sa fatigue actuelle, c’était une accumulation de tout, la rentrée occupait tout son temps, les entraînements avaient repris leur cours, il étudiait pour ne pas se reposer sur ses lauriers, son père était là alors il ne pouvait pas se permettre de sécher les cours, et aussi, comme c’était la rentrée, les contrats pour les campagnes de diverses marques se multipliaient, particulièrement pour les collections d’hiver. Toutefois il ne s’en plaignait pas, il préférait de loin être occupé, et c’est pourquoi il raconta à Noeru que s’il se couchait tard, c’est qu’il n’avait pas le choix, lui expliquant qu’avec tout ce qu’il avait à faire, c’était compliqué pour lui de retrouver son lit avant minuit. Mais sa camarade de classe semblait déjà être passée à autre chose à en juger son interrogation suivante.

- Au fait je me demandais, tu es mannequin? La photo avant, elle ressemblait vraiment à une photo pro…

Thomas rouvrit les yeux, se redressa et s’étira discrètement de nouveau, bougeant sa tête à droite puis à gauche pour faire craquer son cou, comme pour se sortir de cet état de fatigue. Décidément, son amie n’avait pas l’intention de le laisser dormir, il avait pourtant dit qu’il avait sommeil, quel manque d’empathie…  Toutefois il acquiesça pour répondre à sa question.

- C'est impressionnant, tu as commencé comment ?
- Alors ça... Je ne suis pas très fier... Mmh...


Il marqua une légère pause, approchant son visage de celui de la brune, murmurant comme s'il avait peur que quelqu'un ne surprenne leur conversation.

- J'ai couché avec une mannequin célèbre , il éloigna son visage de celui de Noeru pour parler normalement, je lui ai fait du chantage après parce qu'elle était franchement plus âgée tu vois ?...

De nouveau ses yeux étaient rivés sur la brune.

- Tu veux savoir qui c'est ? Je peux te le dire, ça m'est égal... Mais il faut que tu gardes le secret...

Son visage et sa voix étaient on ne peut plus sérieux, alors qu'il la regardait droit dans les yeux. Il réduisit de nouveau la distance entre eux.Mais une fois proche Thomas se détendit et il fut secoué d'un petit rire, faisant retomber sa tête sur l'épaule de Noeru. Finalement il expliqua réellement comment il était entré dans l’industrie : c’était un ami de sa mère qui lui avait proposé de faire une campagne publicitaire pour une marque de vêtements pour leur collection d’été, et avec l’accord de ses parents, Thomas s’était lancé. Puis rapidement, vu combien il était suivis sur les réseaux sociaux, mais aussi vu la célébrité de sa famille, sa carrière a facilement décollé. Il se garda de lui dire les marques pour lesquelles il avait posé, simplement parce qu’il posait systématiquement pour les collection “enfants” et qu’il s’agissait de photos qu’il n’aimait plus voir, tant elles lui rappelait ses erreurs de débutant.

- Pourquoi ? Tu voudrais te lancer ?


Il s’écarta un peu et pris son visage entre ses mains, la fixant intensément pendant quelques instants, décryptant chaque détail. Il secoua la tête de gauche à droite en signe de désapprobation, lâcha Noeru, retira ses lunettes pour les poser sur ses genoux à lui, puis lui reprit le visage, la fixant toujours avec  la même intensité, mais cette fois, il ne put s’empêcher de sourire, puis d’acquiescer comme si elle avait passé un certain test avant de lui murmurer un “Pourquoi pas~”. Il lui tira gentiment les joues et la libéra finalement tout en lui tendant ses lunettes.
Avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, Thomas pris un raisin avec ses doigts et le mit dans la bouche de sa camarade en riant.

- “Ce ne sont pas des manières”, je sais.

Il rit de plus belle.

- T’es trop mignonne~

Il piqua un litchi dans la boîte de l’adolescente mais fit une grimace en constatant qu’il était tombé sur un particulièrement acide. Il continua sur sa lancée en parlant de son boulot en tant que mannequin, parlant des horaires improbables auxquels il devait faire face parfois.

- Mais bon, il faut bien gagner de l’argent~

Il sourit. En réalité, et sans doute qu’elle l’avait compris, il ne faisait pas tant ça pour l’argent, même s’il aimait l’idée d’être indépendant financièrement indépendant de ses parents. Tous ses camarades ne pouvaient sans doute pas s’en vanter. Même si en soi il profitait largement de la fortune familiale, il pouvait aussi bien considérer qu’il gagnait son propre argent de poche et qu’il ne se trouverait pas démuni si, un jour, ses parents lui coupaient les vivres pour une raison ou une autre. Leur conversation fut interrompue par la cavalière de Thomas au bal de la rentrée, elle était venue lui faire une bise et parler de sa robe afin qu’ils soient raccords l’un et l’autre, et Thomas dut la rassurer concernant le corsage, qu’il n’avait pas encore acheté. Comme elle était visiblement pressée, elle partit vite. Le brun savait qu’elle ne l’avait invité que pour pouvoir s’en vanter plus tard, mais ça lui était égal… Même si plus il y pensait, moins il avait envie d’avoir à la supporter au bal… Elle avait l’air d’être une sacrée plaie, elle venait le voir à ses pauses, mais surtout elle le harcelait de messages afin d’être sûre que tout soit parfait pour cette soirée, comme s’il s’agissait de quelque chose d’important. Il soupira en la regardant s’éloigner et se tourna vers Noeru.

- Du coup cet après-midi tu vois Isaac… Et demain ? Tu viens toujours pas au bal ?

C’était dommage, après tout elle aurait pu bien s’amuser si elle était venue. Même si le bal en lui-même n’était pas la partie la plus drôle. C’était les soirées organisées après par les élèves de dernière année. Enfin, elle aurait de toute façon d’autres occasions de connaître ces ambiances là, même si le bal était la bonne idée pour s’intégrer, selon Thomas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeru Lewis
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge: 16
Année: 1ère
Taille: 163cm

MessageSujet: Re: Vive le vendredi ui ui    Dim 5 Fév - 1:56

- J'ai couché avec une mannequin célèbre
- H-hein..?!
- Je lui ai fait du chantage après parce qu'elle était franchement plus âgée tu vois ?...


Elle le regarda de haut en bas, il n'avait pourtant pas l'air d'être le genre de garçon à coucher avec des femmes plus âgées. Et est-ce que seulement il aurait réussit à en séduir une? Il avait une bouille de gamin et était un sacré gringalet. Elle ne voulait pas s'avancer mais il avait bien l'air plus jeune qu'elle. Son histoire lui paraissait un peu étrange. Mais peut-être qu'encore une fois la culture était différente?

- Tu veux savoir qui c'est ?
- E-eumh.. je...
- Je peux te le dire, ça m'est égal... Mais il faut que tu gardes le secret...
- M-mmh..?


Elle le laissa s'approcher il était fort pour placer le suspense. Mais plutôt que de lui souffler le fameux nom, il rit de bon cœur. Elle ne comprenait pas bien. Est-ce qu'il s'était encore moqué d'elle? À en croire le discoure qui suivit il était évident que c'était le cas, elle soupira.

- Pourquoi ? Tu voudrais te lancer ?
- A-ah n-no- je..


Il la détailla sans complexe, tenant son visage de ses deux mains. Elle était curieuse de connaître son verdict, son cœur s'était mis à battre un peu plus fort. Il enleva ses lunettes, puis satisfait, agréa. Elle reprit les lunettes qu'il lui tendait, pensive. Elle avait été surprise par sa conclusion mais a bien y réfléchir il devait dire ça pour être gentil, elle n'avait pas le physique pour un tel métier. Ces femmes étaient toutes grandes, minces et belles. Non vraiment elle n'y avait pas sa place. Elle ouvrit la bouche pour lui le confier, mais il profita de l'occasion pour lui mettre un raisin dans la bouche. Il avait vraiment pris une sale habitude, elle détestait qu'il fasse ça.

- “Ce ne sont pas des manières”, je sais.
- Alors pourquoi tu le fais,
grommela-t-elle.

Il rit en disant qu'elle était mignonne, mangea un fruit et recommença à parler de son travail de model. quand il conclut en évoquant la nécessité de gagner de l'argent elle fronça les sourcils perplexe. Il était un Hartford et de ce qu'elle en savait, s'il y en avait un ici qui n'avait pas besoin de plus d'argent c'était lui. Ou alors ses parents l'incitaient à gagner son propre argent de poche pour lui apprendre la valeur du travail? Son père faisait quelque chose comme ça aussi. Si elle dépensait plus d'une certaine somme sur le mois elle devait rembourser l'argent prit en trop par des heures de travail. C'était parfois un peu pénible mais elle trouvait ça normal et comme elle y mettait du cœur, les heures passaient plus vite.

Comme une fille était venue parler du bal avec Thomas, probablement sa cavalière, elle en profita pour ranger sa boite a collation. Elle ne savait pas combien de temps leur camarade resterait mais ils n'auraient probablement plus le temps de manger après son départ. Bien entendu avant de fermer la boite elle avait enfourné quelques derniers litchis dans sa bouche. Elle était d'ailleurs encore entrain de mâcher alors que toma s'était retourné vers elle.

- Du coup cet après-midi tu vois Isaac… Et demain ? Tu viens toujours pas au bal ?

- En vrai aujourd'hui je ne vais pas pouvoir passer l'après-midi en ville... Et non je ne viens pas, mais le prochain sûrement?


Elle se sentait maintenant mal de ne pas venir. À sa grande surprise le brun n'avait pas été le seul à tenter sa chance avec elle. Harry et bien sûr Isaac, entre autre, l'avaient également fait. Ça avait été difficile de devoir refuser plusieurs fois. Mais le bal était un événement qu'elle avait pris le temps d'imaginer et elle voulait faire des efforts pour que ça ressemble au plus près à ce qu'elle avait en tête.

- Ça me laisse le temps de trouver une jolie robe, c'est pas plus mal.. Il se déroulera quand? Enfin quand en virons?

Elle ne s'était pas encore renseignée à ce propos, elle avait eu beaucoup de chose à faire depuis son arrivée, c'était une bonne occasion. Elle attendit qu'il réponde et lui adressa une seconde question.

- T'avais aussi ce genre d’événements au collège?

Il lui semblait que c'était juste pour les lycéens mais vu son comportement détaché elle se disait qu'il était peu probable qu'il n' soit encore jamais allé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Hartford
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Feuille de personnage
Âge: 15
Année: 1ère
Taille: 174 cm

MessageSujet: Re: Vive le vendredi ui ui    Dim 5 Fév - 3:23

Il fronça les sourcils en entendant la brune dire qu’elle ne passait pas son après-midi avec Isaac. Elle aurait dans ce cas dû s’empresser de l’arrêter pour décliner son invitation ? L’imbécile serait capable d’attendre sa belle pour tenter une nouvelle fois de lui demander d’aller avec elle au bal. A s’obstiner de la sorte il allait soit finir par y aller seul, soit avec une des filles qui restait et dont personne ne voulait parce que leur hygiène, leur physique ou leur personnalité étaient déplorables,  dans les deux cas, ce n’était jamais bon signe pour un bal qui marquait l’entrée des élèves au lycée et qui était une occasion de faire bonne impression et de montrer l’amélioration par rapport au collège. Se retrouver seul pour ce bal n’allait que le marquer comme étant un boulet total, il ferait encore mieux de ne pas venir, ou bien s’il vient seul, s’assurer d’avoir la classe nécessaire pour pouvoir avoir l’air cool en venant non-accompagné. Ce n’était malheureusement pas son cas. Autant les filles esseulées passaient, surtout vu leur nombre dans leur école, mais un garçon, avec le choix qu’il y avait dans les camarades, n’avait pas vraiment d’excuse. C’est pourquoi il se contenta d’une simple moue lorsque l’adolescente admit ne pas venir au bal du lendemain. Pour qui allait-il délaisser sa cavalière si ce n’était elle ? Certes la fille qui l’accompagnait était jolie, mais il aurait été ravi de voir Noeru sortie, ne serait-ce qu’un tout petit peu, du contexte du lycée.  

- Mais le prochain sûrement ?

Le jeune homme laissa échapper un léger rire. Elle avait de quoi trouver une jolie robe en effet. Elle avait même le temps de se la faire elle-même. Il ne tarda pas d’ailleurs à le lui dire, en ces termes. Après tout leur école était bel et bien un établissement d’apprentissage et pas une salle de bals. Le prochain bal n’avait pas lieu avant la fin de l’année. Tout ce qu’il y avait entre, il s’agissait de soirées organisées aux domiciles des uns et des autres, et en aucun cas de cette petite boum  gentillette lors de laquelle les garçons faisaient semblant de garder leurs mains au dessus de la taille de leur cavalière, et où les filles faisaient semblant d’apprécier de passer la soirée debout et en talons. Rien que de penser au contexte complètement ennuyeux dans lequel se déroulerait la soirée de demain, il avait hâte d’y être, mais pour une seule raison : pour que ça soit passé. Il n’avait pas Noeru a embêté alors qu’il avait pratiquement attendu ce jour pendant la semaine.  Ainsi, le brun répondit aux questions de sa camarade, expliquant qu’il n’y avait que deux bals organisés par le lycée au cours de l’année : un au début pour leur souhaiter un bon retour, ou la bienvenue; et un à la fin pour célébrer une année de dur labeur finalement achevée.  
Il lui proposa de commencer à marcher en direction de la salle de classe pour ne pas avoir à courir comme la dernière fois à la cafétéria, le tout en répondant à sa question précédente. Il avait été bien inspiré puisque Noeru enchaîner encore sur une autre question.

- T'avais aussi ce genre d’événements au collège ?
- Mmh… Il y en a au collège oui. Mais je n’y suis pas allé…


Il lui adressa un sourire. La vérité était qu’il n’était allé à un au collège : pour celui de la rentrée il n’était simplement pas inscrit. Pour celui de la fin, en réalité il y était allé, mais était reparti presque aussi vite qu’il était venu. Il était resté le temps de deux chansons, mais comme il était ce jour là complètement assommé par le décalage horaire à cause d’un voyage duquel il rentrait, et bien il était vite parti, l’ambiance était de toute façon soporifique. Il se garda toutefois de lui parler de cette occurrence, car s’il était parti, il avait également laissé sa cavalière sur la touche. Elle avait déjà eu un aperçu de son manque de manières soit, mais elle allait à force finir par croire qu’il était un vrai goujat, hors ce n’était pas le cas, il était un vrai gentleman, élevé dans les règles de l’art. Ce jour-là n’avait été qu’un malencontreux incident. Ils arrivèrent finalement dans la salle de classe et sans vraiment se soucier si elle était d’accord ou non, Thomas prit place à côté de Noeru.

- C’est vraiment dommage que tu ne puisses pas venir, j’aurais aimé te voir sans cet uniforme~

Il lui adressa un sourire et la fixa un moment. Il plissa les yeux, la fixant sans aucun complexe, penchant doucement la tête à droite comme s’il essayait de voir quelque chose. Son regard passa de rieur à concentré et son sourire se transforma en une expression neutre. Il pinça ses lèvres doucement entre ses dents, puis finalement il prit la parole pour répondre aux quelconques interrogations que la brune pouvait avoir quant à un contact visuel aussi acharné.

- J’essaie de t’imaginer sans…

Il marqua une légère pause. Le temps que sa phrase et son sens mûrissent dans l’esprit de la brune afin de voir si elle allait réagir ou bien si elle avait interprété ça d’une autre manière, plus correcte et moins influencée par leurs hormones d’adolescents. Il laissa échapper un léger rire et voulut parler mais leur professeure entra finalement, demandant le silence. Moins de se soucier de cette demande, mais soucieux de ne pas s’attirer plus de problèmes pour le moment, il chuchota à la brune qu’il essayait de l’imaginer dans une robe, “promis”, avant de rire légèrement.

- Monsieur Hartford, quelque chose vous fait rire ?
- En fait, Miss Stein, je viens de penser à une blague très très drôle…


Sans attendre à y être invité et parce que “il faut que je partage ça avec vous tous”, il raconta une histoire brève, qui par ses expressions, son éloquence et la façon de la raconter la rendait sûrement plus drôle qu’elle ne l’était dans le fond. Le brun lui-même ne considérait pas ça spécialement très hilarant mais à en juger par le nombre de rire et les yeux au ciel accompagnés d’un sourire de sa professeure, sa diversion était un franc succès. Il se retourna vers Noeru, lui souriant en levant un signe de la victoire avec ses doigts, lui tirant discrètement la langue entre ses dents alors que leur enseignante leur parlait du cours du jour, décidée à passer à autre chose après les idioties que faisait son élève. Il s’agissait là de travaux pratiques à faire en binôme, et sans attendre son avis, Thomas réduisit la distance entre lui et Noeru, posant sa main dans son dos comme pour être sûr qu’elle serait avec lui.

- Ne refuse pas tu passerais à côté d’un A+ facile~

D’accord la note n’était pas commune mais il ne la laisserait pas se planter dans les calculs ou les expériences. Il en allait de son honneur à lui. Il ne tarda donc pas et alla chercher le matériel dont ils avaient besoin et suivit les instructions de la feuille que la prof leur avait donnée. En réalité il ne chahuta pas énormément pendant le cours, en dehors de la fois où il allait aux autres tables parler à quelques amis, revenant vers Noeru en la faisant sursauter lorsqu’elle manipulait les éprouvettes et erlenmeyeurs.

- T’as tout renversé rolalaaa~

En dehors de ces occurrences là, il était resté plutôt sage et concentré, sa priorité étant la note finale qu’il allait recevoir.  Ils parvinrent sans soucis à mener leur expérience à bien, et Thomas eut même le temps de corriger les erreurs d’étourderies sur la feuille que Noeru rendrait, ainsi que les fautes d’orthographe qu’elle avait faite; prenant le temps de les lui expliquer. Il sortit de la salle plutôt satisfait, il s’agissait bel et bien d’un A+ facile, autant pour elle que pour lui. De nouveau il posa sa main brièvement au niveau de sa taille pour l’interpeller, lui jetant un regard rieur

- Tu peux me remercier, je suis génial~

Il passa une main dans ses cheveux, l’air peu modeste, avant d’éclater de rire puis de s’éclipser, se dirigeant gentiment vers son casier pour poser ses affaires de chimie et prendre celle de mathématiques avant que le cours ne commence. Il avait désormais perdu de vue Noeru, mais revint assez vite dans la salle de classe, mais constata qu’elle s’était déjà installée, et qu’à côté d’elle, Isaac avait pris place. Thomas lui adressa un regard triste et une moue enfantine avant de se résoudre à s’assoir à une des places restantes.
L’heure de mathématiques passa relativement vite. Il l’avait passée à envoyer des mots à la japonaise, ce qui s’était avéré laborieux vu qu’elle n’était pas encore connue de tous, vu qu’elle passait inaperçu. Il avait même interpellé le professeur pour que ce dernier passe le mot à sa camarade, prétextant que ce dernier était d’une importance capitale, mais tout ce qu’il s’était ramassé était un refus brutal et du travail supplémentaire pour le lundi à venir. En réalité dans ses mots il lui disait surtout qu’il avait raison, que Isaac n’aimait pas beaucoup cette place, mais qu’il s’y était assis parce qu’elle était là, et que par conséquent, elle lui plaisait. Finalement la sonnerie retentit, venant le libérer. Il se dépêcha de retrouver Noeru.

- On mange ensemble, déclara-t-il avec un sourire. Pourquoi tu réponds jamais à mes mots ?

Il lui dit qu’elle n’était pas croyable, vraiment, alors qu’ils prenaient place à une table de la cafétéria. Ce jour-là pour lui, c’était de nouveau saumon et riz blanc, rien de bien excitant.

- Dis, j’essaie toujours de t’imaginer avec autre chose que ton uniforme
, il poussa un soupir, mais c’est compliqué, même si je dois t’imaginer en sous-vêtements c’est compliqué alors une robe ?

Il ajouta rapidement qu’il plaisantait avant de piquer un bout dans son saumon tout en spéculant sur les types de robes qu’elle pouvait bien aimer, plutôt longues ou courtes, de couleur claire ou foncée, avec des broderies, de la dentelle, des joyaux ? Il la voyait bien dans tous ces types de robes, vraiment.

- J’ai hâte de voir ce que tu nous réserve pour le bal de fin d’année du coup, t’as intérêt à ce que le monde n’aie pas attendu pour rien~

Il eut un petit rire et s’intéressa à ce qu’elle avait aujourd’hui dans sa boite-déjeuner.

- Ah,  j’y pense, tu fais quoi cet après-midi si tu ne vois pas Isaac ? C’est le weeken- oh… Tu étudies, non ?

Il ne voyait pas ce que cela pouvait être d’autre.

- C’est la vraie raison pour laquelle tu viens pas demain ?

Il mangea de nouveau dans son assiette, disant que c’était dommage, encore une fois.

- Et dimanche tu es occupée ?

Il ne tarda pas à lui expliquer qu’il avait cette séance photo pour la campagne d’une marque. Il lui expliqua que l’horaire était inhumain et qu’il redoutait, particulièrement parce que la soirée de la veille finirait tard.

- On pourrait se voir peut-être, je termine pas trop tard… T’en dis quoi ?

Il posa son coude sur la table, les yeux rivés sur la brune.

- Ce sera l’occasion pour moi de te voir sans ton uniforme, mh ?

Il eut un petit rire. Et recommanda à manger pendant quelques instants, laissant à sa camarade largement le temps de lui donner une réponse, puis une fois qu’il eut avalé sa bouchée, il tapota le bout de sa fourchette deux fois contre le bord de l’assiette, fixant l’objet, puis son regard se concentra de nouveau sur Noeru.

- Ah, et je ne prendrai pas “non” pour réponse~

Il jeta un regard sur son téléphone qui avait vibré dans sa poche, et posa l'appareil à côté de lui sur la table pour pouvoir voir les messages arriver plus facilement, si jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeru Lewis
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge: 16
Année: 1ère
Taille: 163cm

MessageSujet: Re: Vive le vendredi ui ui    Lun 6 Fév - 2:57

Elle le suivit en classe, où Thomas s'assit naturellement à côté d'elle.

- C’est vraiment dommage que tu ne puisses pas venir, j’aurais aimé te voir sans cet uniforme~
- Ho je n'ai pas de style particulier..


Comme il commençait à la fixer de manière un peu étrange elle lui adressa un regard interrogateur.

- Eumh..
- J’essaie de t’imaginer sans…
- H-hein?
elle croisa spontanément les bras devant sa poitrine pour la cacher.

Bien sûr cet acte était inconscient, mais réfléchie ou non sa réaction avait l'air de bien avoir fait rire son ami. La professeure entra, demanda le silence, mais une fois de plus Thomas dérogea à la règle. Il ne fût pas remarqué par l'explication qu'il avait porté à Noeru, mais par le rire qui avait suivit. Pourquoi ne se montrait-il pas plus discret? Elle profita du moment ou Thomas raconta sa blague pour sortir ses affaires. Elle l'écouta mais ne rit pas. Son anglais n'étais pas encore assez bon et elle n'avait pas tout saisi. Ou alors était-ce une question de référence? Elle n'en était pas convaincue mais toujours était-il qu'elle ne l'avait pas trouvé drôle à l'inverse de la majorité de ses camarades. Le brun se tourna vers elle, il semblait fière de lui. Elle répondit à son air victorieux par un sourire amicale.

Le cours débuta enfin. Elle avait été poussée un peu malgré elle à se mettre en groupe avec son cher voisin, qui semblait bien décidé à ne plus la lâcher d'une semelle. Elle s'y faisait, il se comportait ainsi depuis déjà le début de la semaine. Et puis il n'avait pas tors, quand elle travaillait en équipe avec lui, ses résultats s'en retrouvaient meilleurs. L'heure passa vite. Il avait été encore un peu trop agité à son goût, mais vis a vis de l'attitude qu'il avait généralement elle n'avait pas à se plaindre et puis au moins elle ne s'était pas ennuyée.

- Tu peux me remercier, je suis génial~, avait-il déclaré en sortant de la salle.

Elle rit doucement, amusée par son comportement peu modeste et acquiesça, le remerciant. Ils se séparèrent devant chacun se rendre à leur casier. Elle ne mit pas beaucoup de temps à trouver ses affaires et se dépêcha d'aller en classe. Une fois arrivée elle prit place près de la fenêtre et fût vite rejointe par Isaac qui s'assit à côté d'elle. Elle se senti curieusement presque un peu déçue qu'il ait choisit cette place mais n'en fit pas cas. À la place elle profita de sa présence pour lui dire qu'il lui serait difficile de passer l'après midi avec lui. Il insista un peu mais la voyant aussi réticente il abandonna et choisit de parler de la période précédente. Il avait visiblement former ce binôme avec elle mais avait été forcé en la voyant déjà prise de se jeter sur son plan B.

- Oui et en parlant de binôme, tu es sûûûûre que tu ne veux pas être ma cavalière?
- Pardon...


Il sembla plutôt bien le prendre. De toute façon elle préférait vite passer à autre chose et par conséquent avait trouvé plus judicieux de fixer ses cahiers plutôt que le visage du blondinet. C'est pourquoi s'il avait montré des signes d'agacements ou de déception elle aurait été bien incapable de les voir.
Elle eu beaucoup de mal à se concentrer sur les explication du professeur, en partie à cause des mots que Thomas lui faisait passer, mais ce n'était pas tout, Isaac y mettait également du siens. Il la fixait de temps à autre et lui passait quelques messages auxquels elles ne prit pas non plus le temps de répondre. D'ailleurs elle avait bien raison, Thomas venait de se faire avoir et il avait maintenant des devoirs supplémentaires à faire pour le début de la semaine suivante. À la fin de la leçon, Thomas la rejoint et elle fût heureuse qu'il l'invite à déjeuner avec elle. Isaac était sympa, mais il l'avait mise un peu mal à l'aise peu avant et elle avait envie de passer à autre chose. Elle salua le blond et suivit l'autre garçon à la cafeteria.

- Pourquoi tu réponds jamais à mes mots ?
- Je n'ai pas envie de me faire punir..


elle répondit que c'était lui qui n'était pas croyable au moment ou il l'accusa de l'être, précisant qu'il venait tout juste de se faire prendre par un prof et que par conséquent elle était confortée dans l'idée que se passer des mots n'était pas une bonne idée. Il était encore trop tôt dans l'année pour s'attirer les foudres des professeurs. Elle déballa son repas, ce jour là elle avait une salade de poulpe, du riz avec un accompagnement de légumes. Elle entama sans attendre se munissant de sa fidèle cuillère.

- Dis, j’essaie toujours de t’imaginer avec autre chose que ton uniforme. Mais c’est compliqué, même si je dois t’imaginer en sous-vêtements c’est compliqué alors une robe ?

Elle lui fit un regard désapprobateur, rougissant un peu, ce a quoi il répondit qu'il plaisantait. Elle soupira. Il s'amusa ensuite à imaginer quelles robes elle mettait et elle participa joyeusement à la discussion. Elle lui évoqua donc qu'elle n'avait pas le droit de porter des vêtements trop courts et qu'elle aimait les robes qui restaient relativement simple. Bien sûr elle n'avait rien contre la dentelle et la broderie, mais les pierres? C'était peut-être un peu voyant pour elle.

- J’ai hâte de voir ce que tu nous réserve pour le bal de fin d’année du coup, t’as intérêt à ce que le monde n’aie pas attendu pour rien~

Elle rit en même temps que lui et acquiesça, lui reprochant quand même gentiment de lui avoir mis la pression.

- Ah,  j’y pense, tu fais quoi cet après-midi si tu ne vois pas Isaac ? C’est le weeken- oh… Tu étudies, non ?
- Oui..
- C’est la vraie raison pour laquelle tu viens pas demain ?
- E-emh oui c'est ça,
menti-t-elle.

Il était sans doute mon stupide de sécher un bal à cause de révisons plutôt que d'un imaginaire trop romantique. Elle hocha la tête au moment de son "dommage" contente qu'il ne s'y attarde pas. En effet il voulut savoir si elle avait quelque chose de prévu pour le dimanche qui suivait, expliquant qu'il aurait peut-être le temps de passer un moment avec elle après un shooting qu'il redoutait. Il ajouta que ce serait une bonne occasion de la voir habillée autrement qu'en uniforme. Elle rit et déclara qu'il risquerait d'être déçu. Après tout ses vêtements n'avaient rien d'extraordinaire

- Jee-
- Ah, et je ne prendrai pas “non” pour réponse~


Noeru sourit.

- Normalement je suis libre, je dois juste demander l'accord de mes parents.

En effet elle avait très souvent son dimanche, même si elle le passait généralement avec sa famille mais en soit la seule obligation qu'elle avait ce jour là était d'aller faire sa confession de la semaine. Ni sa mère ni son père ne l'exigeait, mais la femme lui avait bien fait comprendre que des péchés dissimulés avaient de bonnes chances de conduire directement en enfer. Elle faisait donc très attention depuis petite de ne pas louper une seule semaine.

- Mais je pense qu'ils seront d'accord si je ne rentre pas trop tard, après tout j'ai déjà amélioré mes notes, je fais de mon mieux. ... Mais ce serait juste nous deux..? se risqua-t-elle à demander.

Elle avait déjà fait une sortie seule a seule avec Isaac, mais ce n'était pas vraiment pareil, là ils prévoyaient à l'avance. Avant de venir en Amérique elle n'avait jamais passé l'après-midi en tête à tête avec quelqu'un de l'autre genre, à l’exception de son père. C'était belle et bien une autre culture, quand elle avait raconté être allée en ville avec le blond elle s'était faite charriée par ses amies restées au Japon. Sur le coup cela c'était fait tellement naturellement qu'elle n'avait pas vu ça comme un date mais à bien y réfléchir elle ne savait plus elle même si ça en était où non. En tout cas elle ne ressentait rien pour son camarade de classe, il était sympa mais sans plus.

- E-enfin c'est pour savoir hein.. au Japon ça ne se fait pas beaucoup...

Elle savait en tout cas qu'elle ne devait pas dire a ses parents qu'elle sortait avec un ami, ou ils se feraient des idées et elle aurait droit à un interrogatoire accompagné de regards sceptiques.

- C'était beaucoup plus des sorties de groupe, tu sais..

Elle sorti son thermos et se servit une dose de thé vert, sa mère en avait acheté la veille et en avait donc joint au repas de sa fille. Elle sorti une seconde tasse et la glissa vers Thomas, précisant qu'il pouvait en prendre s'il le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Hartford
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Feuille de personnage
Âge: 15
Année: 1ère
Taille: 174 cm

MessageSujet: Re: Vive le vendredi ui ui    Lun 6 Fév - 4:20

- Normalement je suis libre, je dois juste demander l'accord de mes parents.

Le rouquin tapa deux fois dans ses mains en laissant échapper une expression ravie, comme des applaudissements, geste tout simplement dû à son enthousiasme. En vrai après son shooting photo il n’aurait sans doute qu’une seule envie : celle de retrouver son lit, et ce peu importe l’heure. Mais au final retrouver sa camarade après lui permettrait de ne pas totalement pourrir son rythme de sommeil; en s’épargnant une sieste impromptue d’une durée qu’il ne saurait pas contrôler, il passerait plutôt l’après-midi en compagnie de sa camarade de classe, qu’il appréciait plutôt. Rien que cette idée rendait la journée de dimanche moins pénible à ses yeux même s’il savait que dimanche matin, il serait loin de ces pensées optimistes et n’aurait qu’une seule et unique volonté : ne jamais quitter son lit, jusqu’à la mort.
Mais pour l’instant, il avait presque hâte d’y être. Ça lui changerait de voir quelqu’un du lycée. En dehors de l’équipe de basketball et des quelques “amoureuses” qu’il avait eu au collège, il n’avait jamais fréquenté ses camarades dans un contexte autre que les soirées beuveries où tout le monde faisait plus ou moins n’importe quoi.
Noeru ne tarda pas à lui expliquer que l’accord de ses parents ne serait pas difficile à obtenir, à la condition qu’ils ne rentrent pas trop tard, mais aussi grâce au fait qu’elle ait amélioré ses notes. Cette remarque fit sourire Thomas. Il ne voulait pas soulever cette faille dans l’excuse de la brune mais elle le faisait toute seule : si elle ne pouvait pas voir Isaac, ni venir au bal parce qu’elle étudiait, comment pouvait-elle accepter aussi facilement, et presque sans hésitation, de passer tout son dimanche après-midi en compagnie du brun ? Le brun posa son visage dans sa main, la fixant avec un sourire attendri, et alors qu’il voulut lui faire remarquer que si elle voulait mentir elle devait au moins être cohérente, il fut coupé par une interrogation hésitante de Noeru.

- Mais ce serait juste nous deux..?

Le brun lui sourit, se retenant de rire. Elle était bien mignonne. Toutefois il ne répondit pas de suite, se raclant la gorge avant de recommencer à manger, son regard désormais sur son assiette alors qu’il piquait dans son saumon avec sa fourchette. Il n’avait pas vraiment réfléchi avant, ça lui faisait surtout plaisir de la voir un dimanche, en dehors du lycée, pour changer. Mais à en juger par sa question et surtout en l’entendant ajouter qu’au Japon ce n’était pas très courant, qu’il s’agissait principalement de groupes plutôt que de sorties en tête-à-tête, il comprit immédiatement que le problème était que dans sa tête, ça ressemblait à un rendez-vous plus qu’à une sortie amicale. Au fond c’était plutôt stupide, elle était sortie avec Isaac et n’avait toujours pas l’air de le considérer comme un prétendant potentiel, alors que du côté du blondinet il était évident qu’il craquait pour la nouvelle élève.

- Ce n’est pas un rendez-vous~

Il fit une légère pichenette devant le front de sa camarade, sans pour autant la toucher; du moins dans un premier temps, puisqu’il vint lui ébouriffer sa mèche de cheveux en riant brièvement.

- Ça te dérange vraiment que l’on ne soit que tous les deux ?

Il prit la tasse de thé qu’elle lui tendait, la remerciant, puis en but une gorgée. Il haussa les épaules, lui disant que c’était dommage, parce qu’il n’avait aucune intention de voir qui que ce soit d’autre ce dimanche

- Le problème est bien que je suis un garçon, mh ?
, il marqua une courte pause, Tu n’auras qu’à te dire que je suis une fille, quitte à m’appeler Tomasina~

La dernière partie de sa phrase avait été dite dans une voix plus aiguë mais sa voix avait craqué sur les dernières syllabes. Par conséquent il toussa quelques instants tout en riant, reprenant même une gorgée de thé pour s’assurer que sa voix ne craquerait plus. Il pensait en avoir fini avec sa mue quelle était cette arnaque encore… Il posa la tasse qu’il avait vidée sur la table puis regarda Noeru droit dans les yeux.

- Peu importe, dimanche c’est toi, et seulement toi~

Il lui adressa un nouveau sourire attendri avant de reprendre ses couverts pour manger, lui expliquant qu’il avait plein d’endroits à lui faire visiter dans New York. Il était extrêmement enthousiaste et c’était limite s’il ne tenait plus en place, à son attitude il était clair qu’il n’avait qu’une hâte et chacune de ses tentatives pour essayer de paraître moins excité était un échec des plus total; même si pout être honnête, le lycéen n’essayait pas vraiment. Il avait vraiment bien trop hâte, et finit par déclarer que le processus de Newyorkisation de la brune commençait dès dimanche, en compagnie du charmant et parfait gentleman qu’il était. Il donna un petit coup sec de la tête pour renvoyer ses cheveux vers l’arrière, l’air peu modeste alors qu’il employait ces termes, avant de reposer son regard sur son interlocutrice, l’air réprobateur.

- Hey, ne craque pas pour moi de suite, sinon dimanche devient un rendez-vous~

Il eut un petit rire alors qu’il lui faisait signe du doigt de faire attention à elle, avant d’ajouter avec plus de sérieux qu’il avait vraiment hâte de lui faire découvrir New-York, qu’il connaissait plein d’endroits un peu cachés susceptibles de plaire à la brune. Il n’avait plus eu l’occasion de s’amuser dans New York avec quelqu’un depuis que Sayumi était venue. S’il sortait avec des gens du lycée parfois, ces derniers n’aimaient pas les découvertes et le changement, par conséquent, pour grignoter c’était toujours un passage chez Starbucks, puis en général leur activité pour la journée était fixée. La il avait carte blanche, de nouveau, pour faire découvrir la ville qui ne dort jamais à son amie.

- Ah~ Ça va être génial !

Il la prévint tout de suite de ne pas se rétracter parce qu’il s’en réjouissait déjà et lui faire faux-bond serait franchement cruel de sa part. Il se redressa et posa ses mains sur les joues de Noeru.

- Si tu oses me poser un lapin ou décliner, je promets que je viendrai tous les jours te maltraiter les joues, si bien que tu diras “bonjour” aux rides à tes 20 ans~

Il lui tira la langue brièvement et tapota doucement sur ses joues avant d’écarter ses mains du visage de la brune pour lui faire une bise avant de se remettre gentiment en place.

- Tu rougis~

Il poussa un soupir faussement agacé. Son sourire traduisait sa bonne humeur et le fait qu’il s’amusait là à la taquiner.

- Je t’ai déjà dit, si tu craques pour moi, dimanche est un rendez-vous et j’attendrai de toi que tu sois jolie~

Il ajouta rapidement qu’il n’avait pas envie de faire un quelconque effort un dimanche, il avait assez à faire avec cette histoire de session photo, alors il lui demanda assez vite de l’épargner un quelconque coup de coeur, avant de rire pour balayer les bêtises qu'il racontait. Il savait que si elle rougissait c’était à cause de ses gestes, il n’était pas assez naïf pour se dire que l’adolescente craquait pour lui, mais il aimait tellement la taquiner avec ça qu’il ne pouvait pas s’en empêcher. Et puis elle était tellement facile à embêter. Pour la remettre un peu plus à l’aise il ne tarda d’ailleurs pas à lui dire qu’il savait qu’il avait confiance en elle sur ce point.

- Certes je suis le plus génial dans ce lycée mais je fais difficilement le poids face à des hommes comme Isaac~

Il pouffa légèrement avant de se remettre à manger, disant à la brune qu’elle devrait vraiment penser à donner à leur camarade une chance, et que le bal aurait été l’occasion parfaite. En réalité il pensait une partie de ce qu’il disait. Au final il n’était qu’un gamin avec un an de retard sur le reste. La distance avec les autres ne faisait que se réduire maintenant qu’il avait enfin eu sa poussée de croissance et que sa voix était celle d’un homme; mais personne n’oubliait quoi que ce soit le concernant et compte tenu du fait qu’il n’ait pas le physique, son seul atout jusque là avait été la célébrité de sa famille. Isaac aurait potentiellement plus de succès que lui si seulement il se donnait la peine d’être un peu moins imbécile lorsqu’il en venait aux filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeru Lewis
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge: 16
Année: 1ère
Taille: 163cm

MessageSujet: Re: Vive le vendredi ui ui    Dim 21 Mai - 22:49

- Ce n’est pas un rendez-vous~
- O-oh non je ne disais pas ça comme ça.. e-enfin..


Avec l'adolescent qui n'arrêtait pas de la toucher c'était difficile pour elle de se concentrer sur sa réponse.

Il lui demanda si ça la dérangeait vraiment qu'ils soient seuls, précisant qu'il n'avait pas l'intention de voir qui que ce soit d'autre. Elle ne savait pas si elle devait comprendre qu'il tenait absolument à l'avoir en tête a tête où s'il disait qu'il ne rencontrerait personne d'autre dimanche si elle déclinait. Elle se contenta donc d'hocher poliment la tête, le laissant continuer.

- Le problème est bien que je suis un garçon, mh ?
- E-euh.. mmh..
- Tu n’auras qu’à te dire que je suis une fille, quitte à m’appeler Tomasina~
- Hein?
elle rit à l'évocation de ce nom ridicule, non je crois que ça ne passera pas.
- Peu importe, dimanche c’est toi, et seulement toi~
- M-mh je leur dirais que je suis avec une amie... Tomasina..
elle rit encore doucement, puis se reprit pour continuer, après tout il y a plein de fille dans la classe que je peux prendre comme alibi.

Comme ce point était éclaircit ils purent doucement commencer à évoquer le programme de leur journée, l'enthousiasme de Toma était communicatif, elle avait vraiment hâte d'y être. Et puis il semblait avoir plein d'idées de lieux à lui faire visiter. Elle le trouvait vraiment craquant, c'était indéniable. Le voir comme ça la faisait sourire elle en oubliait presque la crapule qu'il était aussi. Lorsqu'il se valorisa de manière exagérée, se qualifiant lui-même de "parfait gentleman" elle ne pu se retenir de rire. Oui quand il ne l'embêtait pas il était assez amusant elle devait le reconnaitre.

- Hey, ne craque pas pour moi de suite, sinon dimanche devient un rendez-vous~
- Tu es plutôt confiant..
répondit-elle, son sourire ne retombant pas, je ferai attention promis.

Il continua de lui parler de sa ville sans faire plus attention que ça à sa remarque. Puis, comme si elle ne pouvait y échapper, il ré-établit un contacte physique. Ça faisait plusieurs minutes qu'il ne l'avait pas touchée, il devait s'en être rendu compte. Il prit en main ses deux joues et débuta sa mise en garde.

- Si tu oses me poser un lapin ou décliner, je promets que je viendrai tous les jours te maltraiter les joues, si bien que tu diras “bonjour” aux rides à tes 20 ans~

À dire vrai elle commençait à se faire au malmenage de joue, mais elle préférait éviter de détendre plus la peau de son visage. Elle se disait quand même qu'aller à ce rendez-vous n'épargnerait certainement pas à sa chaire un malmenage quotidien tant le brun appréciait jouer avec. Mais elle n'avait pas l'intention de tenter le diable et se contenta d'acquiescer sans lui faire part de ses pensées.
Le jeune homme se décala. Bien sûr la teigne qu'il était n'était pas passé à côté de l'opportunité de l'embêter plus encore, l'embrassant sur la joue avant de vraiment se reculer. Noeru se senti rougir. Il était définitivement trop tactile.

- Tu rougis~ Je t’ai déjà dit, si tu craques pour moi, dimanche est un rendez-vous et j’attendrai de toi que tu sois jolie~
- A-arrête tu sais très bien pourquoi je rougis,
déclara-t-elle sur le ton du reproche.

Elle n'avait pas l'intention de s'apprêter plus que ça et à l'entendre, lui non plus. Il lui redemanda de ne pas craquer pour lui, ce qui fit se dire à Noeru qu'il était sacrément prétentieux. Même si elle devait admettre qu'il lui faisait un peu d'effet, surement plus à cause de son comportement déplacé que de propres sentiments biens réelle, il n'était physiquement pas vraiment son type et puis elle se voyait plus craquer pour quelqu'un de plus sage.

- Certes je suis le plus génial dans ce lycée mais je fais difficilement le poids face à des hommes comme Isaac~
- M-mh Isaac est bien plus beau,
lâcha-t-elle ans réfléchir.

Lorsqu'elle se rendit compte de ce qu'elle venait de dire son visage se fit encore plus rouge. Elle exagérait, mais il la poussait à bout. Et puis Isaac était occidental et les occidentaux était physiquement bien plus attirants. Il lui conseilla de donner une chance au blond, elle ne savait pas trop mais elle n'avait rien contre il était gentil. Quant au fait que le bal aurait été une parfaite occasion elle ne pouvait pas tant lui donner tort mais ce garçon ne lui plaisait vraiment pas assez. Toute fois elle n'avait pas l'intention de revenir su le sujet du bal.
Elle resservit machinalement du thé à Toma, s'en reversa et le but sans attention. Bien sûr, elle se brûla la langue dans la démarche.

- Aah..

Noeru leva les yeux sur Toma en le prévenant que le thé était encore chaud e qu'il devait faire attention, comme s'il était aussi doué qu'elle.

- C'est un objet efficace, je pensais pas, mais il est pratique, confia-t-elle, parlant du thermostat. Elle ne connaissait pas le nom de cette chose en anglais, tu es prêt pour le prochain cours?

Avec ça elle l'avait surement dévié des sujet sur lesquels il avait l'occasion de l'embêter et ce, pour de bon. Elle remballa son bentô avouant qu'elle avait encore du mal à cerner leur professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vive le vendredi ui ui    

Revenir en haut Aller en bas
 
Vive le vendredi ui ui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» vive Chavez, vive Castro
» Bon vendredi 11 fevrier
» Le 30 mai 1431... Jeanne d'Arc est brulée vive à Rouen...
» Vive stupéfaction de Danielle Mitterrand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winston Academy :: Le lycée :: Cour-
Sauter vers: